Recherche

Autres articles dans cette rubrique

Commander via Amazon

Collection « Essais »

Baudelaire, Poe, Mallarmé, Rimbaud
François Lallier
Préface d’Yves Bonnefoy
ISBN 978-2-87317-302-9
160 pages, 15 x 21 cm, cousu
17 €, 2007

Il s’agit dans ces pages d’interroger à nouveau la poésie en ses intentions fondamentales, selon un triple point de vue, qui se dégage à mesure d’une exploration attentive, minutieuse, mais libre, ayant pris les risques de cette liberté. Celui d’une certaine force, égarante et salvatrice, de l’amour. Celui qui fait considérer le langage où s’exprime la poésie (avec ses figures, ses fenêtres et ses miroirs, ses auto-révélations), comme le masque, opaque ou transparent, du réel toujours autre – en particulier dans la confrontation du sonore et du visuel, de l’écoute et du regard. Celui enfin de ce qui demeure, derrière ce masque du langage, la « voix antérieure », que le livre entier cherche à définir : voix paradoxale, voix muette, dont tout écrit poétique projetterait l’écho dans son propre avenir.

François Lallier poursuit depuis plusieurs années, parallèlement à son œuvre de poète, un travail critique de lecture des grands textes poétiques. Ce premier volume d’études évoque les œuvres fondatrices de la poésie moderne, celles de Baudelaire, de Poe, de Mallarmé, de Rimbaud. Plusieurs de ces textes ont fait l’objet de publication en revue à la Nrf, dans Europe ou Critique.