Recherche

Autres articles dans cette rubrique

Commander via Amazon

Collection « Vu d’ici »

Daniel Michiels
texte d’Alain d’Hooghe
textes français / anglais
ISBN 2-87317-149-9
72 pages, 40 ill., 21 x 22 cm, cousu
17 €, 2001

En épousant la terre ardennaise, Michiels en a fait le sujet quasi exclusif de sa photographie. Tous trois semblent désormais indissociables. On ne peut que difficilement l’imaginer opérant ailleurs, de même qu’on ne se figure plus l’Ardenne autrement que photographiée par ses soins. Comme une symbiose parfaite. Chaque image de cette Ardenne restante agit comme un symbole, comme la cristallisation iconique d’un monde à la beauté discrète, sans effets, en même temps que fermé sur lui-même. L’Ardenne ne se livre pas au premier venu, il faut une clairvoyance sensible pour en percer les indicibles mystères.

Daniel Michiels est né à Bruxelles. Quelques années plus tard, il s’installe en Ardenne. Là-bas, il photographie et « dresse » ses abeilles. Il a reçu en 1986 le 1er prix de la Fondation Jules et Marie Destrée et en 1987 le prix de la RTBF. Il a participé entre autres aux expositions du festival Off à Arles (1998), « La Photographie belge » à Paris, au Palais de Tokyo (1991), ainsi que « Art Wall » à la B Gallery de New York (1993). En 2001, il a exposé « Ardenne restante » à l’espace photographique Contretype de Bruxelles.