Recherche

Autres articles dans cette rubrique

Collection « Art et photographie »

Micha Deridder
356 pages, 17 x 24 cm
ISBN 978-2-87317-555-9
35 €, 2020

Plasticienne de mode, Micha Deridder travaille le vêtement, décale ses codes et ses fonctions d’habit, détourne ses usages pour en délivrer ses images... Son champ d’intervention se situe entre la mode et l’art. Le vêtement et le textile sont les médiums qu’elle utilise. Micha Deridder détourne, décale l’usage du vêtement. Ses réalisations sont empreintes d’humour et d’un sens aigu de la convivialité. Elle aime échanger et faire participer le public à ses œuvres. Elle utilise aussi le dessin, la photo, la vidéo et la performance à travers diverses collaborations créatives. Elle réalise des vêtements qu’elle offre au public, comme un jeu, un échange. Le public essaie les vêtements, explore les possibles. Les personnes spectatrices deviennent actrices de leur geste, portant elles-mêmes l’œuvre et en faisant partie. Cette monographie commanditée par la Région des Pays de la Loire retrace son milieu, son univers et son parcours depuis ses études en Belgique, marquée par ses aînés Walter Van Beirendock et Martin Margiela, et évoque ses créations textiles et environnementales, ses silhouettes et ses costumes conçus comme des modes de vie. Outre un long entretien avec Daniel Vander Gucht qui éclaire l’œuvre et accompagne le lecteur tout le long de cet ouvrage pour lui livrer les clés de l’univers singulier de la créatrice, de nombreux auteurs et collaborateurs lui rendent hommage en précisant le contexte de certaines de ses créations majeures, parmi lesquels Yves Sabourin, Muriel Durand-G, Pierre Giquel, Frédéric Emprou, Eva Prouteau, Christophe Cesbron ou Jean-François Octave…

Micha Deridder (Charleroi, 1967), diplômée en stylisme et création de mode de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels La Cambre (Bruxelles) a obtenu le diplôme d’études supérieures en 1993. Elle est primée au Festival des Jeunes créateurs, à Tignes, en 1994, et réalise en 1998 un post-diplôme à l’école des Beaux-arts à Nantes où elle réside.