Recherche

Collection « Palimpsestes »

ou la saveur du savoir
Pierre Sterckx
120 pages, 8 illustrations couleur, 12 x 18 cm, cousu avec rabats
ISBN 978-2-87317-447-7
18 €, 2015

La Raie est d’une violence spectaculaire et Chardin s’en est écarté très vite, lui préférant l’intensité de la couleur et celle du trait, rythmées en la vigueur fractale de la touche. Non plus cruauté d’une scène mais forces des sensations. Au-delà du supplice de La Raie, il s’est emparé de l’énergie première, celle qui disloque et agence les morceaux du sensible. Il évita de la sorte le piège dans lequel s’engouffrera tout le versant expressionniste de l’art moderne, soumission de l’expérimentation du medium aux effets attendus des formes ou des images torturées. Sa peinture est voisine de celle de Cézanne et de Bonnard car elle mit l’œil du spectateur au travail, avec un siècle d’avance sur l’Impressionnisme. Elle concerna l’Encyclopédie de son ami Diderot par les rapports qu’elle instaura entre les jeux des enfants et la science des adultes. Brillat-Savarin (gastronomie) et Lavoisier (chimie) sont tout proches de lui. Chardin vécut ou pressentit les divers vacillements de son temps (banqueroute de Law, théâtre de Marivaux, révolution de 1789) mais il en aborda les troublantes incertitudes avec la ferveur de ceux qui croient au progrès.

Pierre Sterckx (1936-2015), critique d’art, fut l’un des meilleurs connaisseurs de l’art contemporain. Ancien directeur de l’ERG (École de recherche graphique) de Bruxelles, ami et spécialiste d’Hergé et scénariste du CD-Rom Le Mystère Magritte (Grand prix du CNRS), il collaborait à Beaux Arts magazine depuis 1997.