Recherche

Autres articles dans cette rubrique

Collection « Singularités »

L’infini palimpseste
Pierre-Yves Soucy
ISBN 978-2-87317-360-9
80 pages, 50 illustrations quadrichromie, 17 x 22 cm, cousu
17 €, 2010

Un essai de Pierre-Yves Soucy replace l’œuvre de Hamid Tibouchi au confluent de ses multiples héritages artistiques et culturels et des notes d’atelier, que le peintre qualifie de « portées », accompagne une quantité importante de reproductions de ses œuvres dans cette première monographie importante qui lui est consacrée.

Hamid Tibouchi est né en 1951 en Algérie. Peintre et poète, il vit et travaille près de Paris depuis 1981. À partir de 1982, tout en prenant ses distances par rapport à la littérature, sans toutefois jamais abandonner
l’écriture poétique de forme brève, il poursuit un travail de recherche plastique non sans rapport avec l’écriture. Il s’interroge notamment sur la matérialité des matériaux dits « pauvres », comme les papiers, cartons et ficelles d’emballage de la société de consommation. Ses Portées sont des notes griffonnées à la hâte dans le train, le métro ou dans son atelier. Certaines ont fait l’objet, en avril 1990, d’une installation-performance à l’Institut du Monde Arabe à Paris, accompagnant une exposition de photographies de son ami Djamel Farès.

Pierre-Yves Soucy est né à Mont-Laurier (Québec). Docteur en sciences sociales et éditeur, il a publié en qualité de poète et d’essayiste plus de quinze livres de poésies et de nombreux essais sur la littérature, l’art et la culture contemporaine.