Recherche

Commander via Amazon

Revue « L’Étrangère »

Poésie, sensation et formes
ISBN 2-87317-264-9
248 pages, 1 reproduction de noir et blanc de José Villalobos, 14 x 23 cm, cousu
25 €, 2005

Cette livraison de la revue L’étrangère examine le rapport entre « sensation » et « formes poétiques ». Les textes de réflexion ici présentés sont, dans la plupart des cas, accompagnés d’une suite de poèmes en appoint afin de marquer au niveau de la création proprement dite la signification et la portée du thème retenu. Ce choix n’est pas arbitraire. Il s’inscrit dans une époque où la sensation est devenue l’enjeu de tout produit lancé sur le marché. Dans cet environnement où la virtualité est censée renouveler les sensations, beaucoup déplorent leur déperdition sinon leur carence. N’arriverions-nous plus à intégrer les sensations éprouvées dans l’espace public au sein de notre vie intime ? Serions-nous exposés à des stimuli constants mais superficiels qui ne nous permettent plus de ressentir ? Comment parvenons-nous encore à définir ou à créer, aujourd’hui, un rapport entre la sensation émanant de l’espace public, sa mise en circulation et la sensation intime ? Qu’est-ce qui parvient encore à émouvoir nos sens ? Comment l’accueil et la construction de la sensation se font-elles dans les œuvres, littéraires et poétiques, sur le plan du contenu comme de la forme ? Telles sont quelques questions qui ont motivé les présentes réflexions et les textes poétiques qui les accompagnent.

Textes de Pierre-Yves Soucy, « Des sensations à l’expression » ; Esther Tellermann, « Poésie / Sentation / Forme / Tessiture », « Corps-Tiges » ; Jean-Paul Michel, « Une escrime avec l’apparence », « Beauté je te veux / vivante ! » ; Stéphane Bouquet, « Une parmi les promenades », « Monde I, II, III et IV » ; Sophie Loizeau, « Environs du bouc », « La Femme lit (diane) » ; Michel Collot, « Poésie, paysage et sensation », « Effusions » ; Antoine Emaz, « Écrire le vivant », « Rentrée (28.08.04) » ; Éric Suchère, « De la sensation à la surface », « …un autre mois… » ; Benoît Conort, « Expériences du sixième sens », « Sentir (soi) disparaître » ; Serge Martin, « Tomber dans tomber : le vertige étoilé qui habite le poète », « Trois tentatives de vertige » ; Sabine Hillen, « D’un animal poétique » ; Elke de Rijcke, « Sur le sentir. Réflexions sur Marina Tsvetaïeva, Andrea Zanzotto et Kees Ouwens » ; Pierre-Yves Soucy, « Sensations et forme » ; Matthieu Messagier et Michel Collet, « Trois conversations ».