Recherche

Articles associés

Accueil du site // Catalogue // Titres // ll. Littérature // Revue « L’Étrangère » // Etrangère n° 38/39 (L’)
Revue « L’Étrangère »

240 pages, illustration de Marc Blanchet, 14 x 22 cm, broché
ISBN 978-2-87317-451-4
25 €, 2015

Composé de quinze textes inédits d’auteurs provenant d’horizons très divers, le présent numéro de la revue L’étrangère s’est donné pour objectif de proposer de donner une vision de la création la plus actuelle, sans pour autant négliger des auteurs aussi important mais jusqu’à ce jour passés sous silence de la critique et peu traduit comme c’est le cas pour Nichita Stanescu. Nous proposons également des suites poétiques de trois auteurs, la mexicaine Maria Baranda, qui a figuré au sommaire d’un précédent numéro ; la poétesse polonaise Ewa Lipska dont la reconnaissance internationale ne cesse de s’affirmer et que l’on découvre depuis peu en traduction française ; enfin Jacqueline Didier, dont l’œuvre faite d’une grande retenue se laisse découvrir dans des textes d’une intense sensibilité. Quant à Sacha Orff, ce sont les premiers textes d’un auteur qui est aussi une remarquable plasticienne. Toujours dans le domaine de la création poétique, le lecteur pourra découvrir de nouveaux textes de Victor Martinez, Jean-Charles Vegliante, Paul Bélanger, Thierry Martin-Scherrer, Jean-Claude Villain et Daniel Pozner. Le numéro propose également trois essais. Le premier est de Henri-Pierre Jeudy, lequel aborde sans détour le pouvoir des illusions. De son côté, Daniel Vander Gucht propose une suite de fragments réflexifs avec une ironie lucide mais jamais désabusée. Enfin, dans la suite des essais qu’il aura donné au cours des dernières années sur la formation du spectateur moderne, Christian Ruby poursuit sa recherche en proposant cette fois une étude de l’œuvre de Stendhal interrogée sous l’angle de l’exaltation du spectateur.

Sommaire : Pierre-Yves Soucy, « Ouverture » ; Henri-Pierre Jeudy, « La Farandole des illusions » ; Maria Baranda, « Forêt et fond » ; Daniel Vander Gucht, « Maîtres nageurs et maîtres penseurs » ; Victor Martinez, « Modération » ; Christian Ruby, « La formation des spectateurs de musée » ; Nichita Stanescu, « Les 17 derniers Nœuds et signes » ; Jean-Charles Vegliante, « Derniers jours (d’été) » ; Sacha Orff, « La Nuit réclame une issue » ; Paul Bélanger, « Poussières » ; Thierry Martin-Scherrer, « Images pour un visage » ; Ewa Lipska, « Chère Madame Schubert » ; Jean-Claude Villain, « Lettres du monde » ; Daniel Pozner, « Data missing » ; Jacqueline Didier, « Hivernale ».