Recherche

Revue « L’Étrangère »

Fernand Verhesen
126 pages, illustration de Fernand Verhesen, 14 x 22 cm
ISBN 978-2-87317-475-0
€ 15, 2016

Ce dossier de la revue L’étrangère est consacré au poète, traducteur, essayiste et éditeur belge Fernand Verhesen (1913-2009). Homme discret formé à l’Université libre de Bruxelles, il fera carrière dans l’enseignement mais tout chez lui le rattache à la poésie. Il publie ses premiers poèmes dès la seconde moitié des années 30, puis crée dans les années 40 les éditions du Cormier qu’il dirigera jusqu’en 1994 et où seront publiés entre
autres René Char, Maurice Blanchard et nombre d’auteurs belges. il connaît très tôt Octavio Paz et réalise avec celui-ci un volume réunissant des poètes espagnols de la Génération 27, ceux de la guerre civile (1941 et 1946). il fonde en 1955 Le Courrier du Centre international d’études poétiques auquel seront associés des poètes comme Roberto Juarroz, Antonio Ramos Rosa et combien d’autres. Cette revue aura été une véritable référence jusqu’à sa disparition, à la fin de l’année 2000. Son oeuvre poétique personnelle, qui reste à découvrir, est indissociable de son oeuvre de traducteur des poètes espagnols et hispano-américains. Premier traducteur de Roberto Juarroz et d’Alexandra Pizarnik, il traduira l’essentiel de la poésie de Vicente Huidobro ou encore celle de Cesar Valejo. Claude Esteban disait de lui qu’il était « sans nul doute le traducteur des poètes hispano-américains le plus important, par la quantité et par la qualité de ses traductions. »

Pierre-Yves Soucy, « ouverture »  ; François Rannou, « Propositions : Verhesen essayiste » ; Victor Martinez, « sur la traduction » ; Pierre-Yves Soucy, « saisir l’instant : sur la poésie de Fernand Verhesen »  ; ensemble d’inédits et de lettres de Fernand Verhesen à divers auteurs avec lesquels il correspondait.