Accueil du site // Catalogue // Titres // ll. Littérature // Collection « Poiesis » // Ce que le vin sait de nous
Collection « Poiesis »

Jan Skácel
traduit du tchèque et préfacé par Jan Rubes
ISBN 2-87317-073-5
48 pages, 12 x 21 cm, cousu
13 €, 1998

25 exemplaires de tête numérotés, 38 €

Jan Skácel (1922-1989), a fait partie, avec Ludvík Kundera, Oldrich Mikulásek, Jan Trefulka et Milan Uhde, d’une importante génération de poètes et écrivains moraves qui se sont regroupés à la fin des années 1950 autour de la revue Host do domu publiée à Brno. Son premier recueil, paru en 1957, donne d’emblée le ton à une dizaine d’autres qui vont suivre : c’est une poésie du temps suspendu, de réminiscences et de l’intimité des moments privilégiés où le vécu est comme traversé par une angoisse métaphysique. Entre 1968 et 1981 Skácel est interdit de publication mais ses recueils circulent en samizdat et sont édités à l’étranger. Une reconnaissance internationale (prix Pétrarque, prix d’Europe centrale à Vilenica) s’ajoute peu avant sa mort à celle que lui manifestent depuis longtemps les lecteurs tchèques.