Recherche

Collection « Poiesis »

Dimitris Dimitriadis
Traduit du grec par l’auteur d’après la version de Robert Longueville
ISBN 978-2-87317-363-0
64 pages, 12 x 21 cm, cousu
15 €, 2010

Les Catalogues constituent l’une des œuvres majeures de l’écrivain grec Dimitris Dimitriadis dont l’écriture travaillée et précise porte une radicalité expressive peu commune. Il s’agit d’une suite poétique sur laquelle il a travaillé durant plusieurs années. La préparation de l’édition de ces quatre premiers Catalogues n’est pas étrangère aux diverses activités qui ont engagé l’auteur en France en 2009-2010 : l’Odéon-Théâtre de l’Europe a ainsi offert à son public l’occasion de découvrir ce grand dramaturge européen de notre temps. Deux créations, un accueil, mais aussi des lectures, des tables rondes, le soutien à un projet global de traduction d’œuvres inédites, coordonné par l’Atelier européen de la Traduction et la Maison Antoine Vitez, n’ont pas été de trop pour faire entendre cette voix si particulière, plus de quarante ans après la
création du Prix de la révolte au marché noir par Patrice Chéreau.

Dimitris Dimitriadis est né à Thessalonique en 1944. Poète, prosateur, romancier, dramaturge, essayiste, il a fait des études de théâtre et de cinéma à Bruxelles et à Paris entre 1963 et 1968. Sa première œuvre théâtrale, Le prix de la révolte au marché noir, est montée par Patrice Chéreau en 1968 à Aubervillers. Plusieurs de ses livres ont été traduits et publiés en français au cours des dernières années, dont Léthé (La Lettre volée, 2003). Trois de ses pièces de théâtre, Je meurs comme un pays, puis Le Vertige des animaux avant l’abattage et La Ronde du carré sont montées au Théâtre de l’Odéon au cours de la saison 2009-2010.