Recherche

Accueil du site // Catalogue // Titres // ll. Littérature // Collection « Poiesis » // Brève histoire de la poésie par temps de barbarie
Collection « Poiesis »

Bernard Desportes
104 pages, 14 x 21 cm
ISBN 978-2-87317-503-0
17 €, 2017

Cette « tentative d’autobiographie » est une épopée où la poésie se mêle à la prose et au récit, où l’imaginaire et la fabulation se nouent au réel, et la légende à l’histoire. c’est aussi, en filigrane, une critique de la démarche autobiographique fondée sur la seule mémoire et le constat d’une impossible écriture chronologique et égocentrique de l’autobiographie. Dans le même temps réel, celui de l’écriture, se forge, à travers des réflexions critiques lapidaires sur soi-même, la société et notre temps, une éthique de l’existence. La place nettement prédominante donnée au poème et à l’écriture poétique indique par elle-même l’illusion du strictement narratif et chronologique comme accès à sa propre histoire, autant que l’impossibilité d’une appréhension autre qu’éphémère et d’un saisissement autre que fugace de la réalité. Mais il n’en demeure pas moins que le regard que nous forgeons et portons sur l’histoire reflète, lui, par bien des aspects, l’image que nous nous faisons de notre propre histoire et de notre « réalité ».

Bernard Desportes est né à Paris en 1948. après des études de Lettres à l’université d’Aix-en-Provence, il crée et anime le Théâtre d’Urien de 1978 à 1981. En 1985 Maurice Nadeau publie son premier roman, La Vie à l’envie (Paris, 1993) qui sera suivi par de nombreux autres romans et recueils de poésie chez différents édi- teurs, mais aussi des essais importants consacrés à du Bouchet ou Koltès. De 1995 à 2000, il crée et dirige la revue littéraire Ralentir travaux (plus de cent auteurs publiés en quinze volumes). En 2003, ses Brèves histoires de ma mère obtiennent le prix Claude Le Heurteur. En 2007, il est nommé commissaire du Salon international du livre de Tanger. En 2008 sont publiés les actes du colloque « Bernard Desportes autrement » (Lille, Artois Presses Université). La Lettre volée a déjà publié de lui en 2011 dans la même collection Le Présent illégitime qui interroge les notions de subversion et d’avant-garde en littérature.