Accueil du site // Catalogue // Titres // ll. Littérature // Collection « Poiesis » // Du perdant et de la source lumineuse
Collection « Poiesis »

Kees Ouwens
96 pages, 12 x 21 cm
ISBN 978-2-87317-474-3
16 €, 2016

Il y a lieu de préciser qu’il s’agit du premier livre de ce poète hollandais à paraître en traduction française. Son œuvre est sans doute l’une des plus reconnues de la scène poétique des Pays-Bas et est de plus en plus largement traduite. Dans la postface que nous propose sa traductrice, Elke De Rijcke, celle-ci écrit « Du perdant et de la source lumineuse décrit de façon extrêmement lucide les processus mentaux, spirituels, sensibles, émotionnels et physiques qu’un homme traverse lorsqu’il se confronte frontalement à la condition mortelle. Ces processus s’énoncent à travers des textes d’une puissance poétique surprenante, due à l’approche particulière de la forme et du contenu. chaque poème relève à sa manière le défi de rapporter une matière de vie, en essayant de comprendre en quoi cette matière consiste et comment elle peut se traduire poétiquement. Lire Ouwens est à tout niveau une véritable aventure, voire une initiation, même pour ceux qui connaissent déjà bien le domaine poétique. et s’il faut commencer quelque part pour en parler, nous commencerons par l’énigme de la forme, à partir de laquelle se déploie et se révèle le contenu. Les formes des poèmes dans Du perdant et de la source lumineuse remuent profondément la langue. si ouwens bouscule la langue néerlandaise et la forme poétique que l’on puisse donner à cette langue, il relève en première instance le défi qui provient du contenu, en se posant la question comment ce contenu peut accéder à une forme. Pour l’auteur, il s’agit de créer une langue qui suive au plus près les sinuosités de l’expérience d’une vie. »

Le livre ici traduit a été publié pour la première fois en 1997. L’essentiel de l’œuvre d’Ouwens (1944-2004) a été regroupé et publié en 2002 sous le titre Tous les poèmes jusqu’à présent (Alle gedichten tot dusver, Amsterdam, Meulenhoff, 2002). Il fera paraître un dernier ensemble de poèmes intitulé Vers le regain en 2002, une édition bibliophilique parue chez Hugin & Munin à Utrecht.