Accueil du site // Catalogue // Titres // ll. Littérature // Collection « Poiesis » // Comment je ne suis pas devenu poète
Collection « Poiesis »

Hubert Antoine
160 pages, 14 x 21 cm, cousu
ISBN 978-2-87317-428-6
20 €, 2014

Quand un auteur avoue dès la première ligne : « Soyons franc, je ne sais pas écrire », on croit à de la provocation ou à l’amorce d’une grande farce. Et rien n’est moins vrai avec cet essai d’Hubert Antoine, drôle de bout en bout, dans sa tentative de justifier les raisons qui le poussent à écrire depuis plus de 20 ans. Florilège d’humour en surface et grande profondeur pour répondre aux questions que tout écrivain se pose : Ai-je quelque chose à dire ? Pour qui j’écris ? La démonstration est jubilatoire. À travers une vingtaine de chapitres, Hubert Antoine s’essaie à tous les genres afin de nous prouver par son contraire qu’il est incapable d’écrire : de l’éveil en poésie en passant par l’art précis de la nouvelle jusqu’à l’écriture d’un hymne anational (avec deux entractes parmi les plus comiques : ses discours de réception de l’oscar et du Prix nobel de littérature), jusqu’au constat final : « Je ne dois pas écrire à tout prix. Ma vie se réalisera de toute façon dans son expression, dans l’incompréhension particulière et générale, dans l’accord de la mort... » D’un style limpide et percutant, ces réflexions pleines d’esprit, profondément originales gravent en dessous des yeux un sourire permanent que l’on garde longtemps après la dernière page.

Hubert Antoine est né à namur en 1971. Après des études universitaires en lettres, il s’est installé au Mexique où il vit et a enseigné quelques années à l’université de Guadalajara. Son premier livre de poésie intitulé Le
Berger des nuages
est paru aux éditions de L’Arbre à paroles en 1996. Par la suite, il a fait paraître La Terre retournée,
Vociférations, Exercices d’évasion,
tous publiés aux éditions Le Cormier à Bruxelles (1999, 2000 et 2011). il a également publié une Introduction à tout autre chose (Paris, verticales, 2006).