Recherche

Autres articles dans cette rubrique

Collection « Essais »

De l’expérience au partage de l’espace
Catherine Grout
120 pages, 15 x 21 cm, broché
ISBN 978-2-87317-392-0
16 €, 2012

Cet ouvrage explore l’importance décisive de la corporéité et de la spatialité pour la constitution toujours en cours du monde commun. L’auteur s’intéresse ici au processus de conception d’un paysage, d’un espace public, d’une intervention artistique et, avec lui, aux notions clés de milieu, d’émergence et de coexistence. Le livre traite ainsi de la pertinence politique, concrète et opérante de la question du sujet à partir de l’attention (du soin porté) à ce qui se passe entre le sujet et autrui, entre le sujet et le monde et ce, à partir de son mode de présence et donc de son tonus postural, de son état de corps et d’esprit. Le sujet est dès lors considéré en tant qu’il est un certain être vivant couplé avec un milieu, et l’horizon, comme étant en même temps interne (corporel) et externe (contact et échange entre le ciel et la terre), émergence d’un potentiel en relation avec le devenir et le champ d’action. Cet horizon est ainsi à la fois proprement intime et fondamentalement lié aux autres. Ainsi le potentiel émergeant est politique. Il est projet pour le monde, quand l’horizon du sujet inclut un partage de l’espace interne et externe avec autrui. L’auteur s’appuie sur des approches venant de la phénoménologie, de l’analyse du mouvement, de la physiologie de la perception et de la psychomotricité ainsi que de l’expérience fondatrice d’œuvres contemporaines qui, présences agissantes, nous sollicitent et nous engagent dans le monde et avec autrui.

Catherine Grout, docteur en histoire de l’art et en esthétique, est professeur d’esthétique et chercheur au LACTH, ENSAP de Lille, commissaire indépendante de manifestations et de projets en milieu urbain (Enghien-les-Bains, Osaka, Tokyo, Chu-wei à Taiwan, Bolzano, Strasbourg), lauréate de la Villa Kujoyama (1994-1995), membre du réseau Japarchi (Asie-Imasie, CNRS, Institut des mondes asiatiques). Elle a publié Le Tramway de Strasbourg (Le Regard, 1995) ; Pour une réalité publique de l’art (L’Harmattan, 2000) et L’Émotion du paysage (La Lettre volée, 2004).