Recherche

Autres articles dans cette rubrique

Commander via Amazon

Collection « Essais »

Entre catastrophe réelle et catastrophe imaginaire
Annie Le Brun
ISBN 2-87317-008-5
64 pages, 7 illustrations, 15 x 21 cm, cousu, couverture à rabats
13,50 €, 1991

La question qui se pose aujourd’hui est de savoir le danger que nous courons à nous priver de cette étrangeté vers laquelle le sentiment de la catastrophe nous entraînait, jusqu’à faire de cette nécessité une part de nous-mêmes nous reliant à un autre temps, à une durée éloignée de la mesure humaine pour nous jeter au cœur de ce qui est, là où nous sommes aussi la terre, l’eau, l’air ou le feu. Une part de nous-mêmes qui nous fait cruellement défaut, au moment où les catastrophes qui nous menacent semblent toujours liées au fait, pour parler vite, que le feu n’est plus le feu, l’air n’est plus l’air, la terre n’est plus la terre… Car c’est paradoxalement de cet apprentissage de l’inhumain que les actuelles catastrophes, réelles ou imaginaires, nous privent.

Annie Le Brun, née en 1942, est l’auteur de plusieurs livres de poésie et d’essais importants, dont Lâchez tout (1977), Les Châteaux de la subversion (1982), Soudain un bloc d’abîme, Sade (1986), Appel d’air (1988), Sade, aller et détours (1989), Qui vive (1991).