Recherche

Autres articles dans cette rubrique

Collection « Essais »

Création et gouvernance des imaginaires urbains
Marion Hohlfeldt (s.l.d.)
200 pages, 15 x 21 cm, 25 illustrations noir et blanc
ISBN 978-2-87317-466-8
22 €, 2016

L’imaginaire que nous inspire la cité se confond aujourd’hui le plus souvent, dans un renversement tragique de sa conception humaniste, avec ce qui était jadis à son extérieur : la banlieue. cette mise au ban d’une partie importante de la société va à l’encontre de ce que la notion de la cité devrait évoquer : l’association des hommes libres qui acquiescent aux conditions d’une existence commune. L’interrogation des facteurs constitutifs de la cité, dont les projets de régénération urbaine, montre l’importance que jouent les imaginaires sous-jacents, puisque les représentations stéréotypées s’immiscent jusque dans les relations interpersonnelles et produisent des clivages, qui rendent les échanges véritables de moins en moins probables au-delà des cercles d’appartenances. Comment alors faire la cité ? Comment créer des images et dispositifs pouvant influer sur ces imaginaires dans l’espoir de créer de nouvelles formes pacifiées d’un vivre-ensemble ? Et quel rôle les artistes peuvent-ils jouer dans la proposition d’alter-narratifs aux discours dominants ? Les contributions réunies dans cet ouvrage proposent d’approfondir ces interrogations de différents points de vue, en croisant les regards dans une perspective transdisciplinaire.

Sommaire : André Sauvage, « Faire avec l’imaginaire urbain » ; Joëlle Zask, « remarques sur les conditions artistiques et politiques de la cité » ; Jochen Gerz, « créer une ville culturelle » ; Frédéric Sotinel, « telle qu’en elle-même enfin la vie la change » ; Léonor Graser, « Les singes viennent de sortir du zoo » ; Marion Hohlfeldt, « Faire la cité » ; Ophélie Naessens, « Parcours de paroles » ; Martha Rosler, « L’art contemporain au centre et à la périphérie » ; Mari Linnman, « L’action nouveaux commanditaires – un art démocratique » ; Jonathan Vickery, « Public Authorship et politique du lieu » ; Hélène Bailleul, « Petite et grande fabrique d’image de la ville » ; Antoine Beaufort, « construire la ville numérique, reconquérir l’espace public » ; Christian Le Bart, « Les élus locaux comme producteurs d’imaginaires urbains » ; Roselyne Quéméner, « Filmer sur commande (la ville), tu imagines ? analyse de Lettre à Freddy Buache de Jean-Luc Godard » ; Éric Van Essche, « imaginaire et multitude dans la cité : le cas Francis Alÿs » ; Nicolas Combes et Romain Louvel, « Libre affichage Libre » ; Catherine Guy, « Gare et quartier de gare : la collision des imaginaires » ; Christophe Pittet, « L’art comme nouveau paradigme du lien social ou instrument de la pensée libérale ? »