Recherche

Autres articles dans cette rubrique

Collection « Essais »

De la poésie comme pensée critique
Évelyne Lloze
256 pages, 15 x 21 cm, broché
ISBN 978-2-87317-403-3
26 €, 2013

Le parti pris comme l’enjeu de cet essai sur la poésie contemporaine est de construire un propos théorique grâce à l’analyse et à la mise en rapport des notions d’hétérotopie (ou de pensée critique) et de dialogisme (ou de pensée de l’hospitalité), en utilisant le schème de la question comme dispositif de compréhension de ce qui semble constituer une bonne part de la spécificité du texte poétique contemporain. Les liens entre esthétique et éthique sont, en effet, constamment rappelés par nombre de poètes du XXe siècle (Apollinaire déjà mais également Michaux, Bonnefoy, Gaspar, Jaccottet, Deguy, Roubaud, Emaz...) et c’est pourquoi il s’agit ici (dans la continuité des essais de Michel Collot et d’Antonio Rodriguez) d’analyser la capacité transgressive du poème, autant langagière que conceptuelle, et sa dimension ontologique, indissociable le plus souvent d’une visée proprement humaniste, dialogique (dans le sens celanien du terme). L’analyse croise constamment une approche formelle et une approche plus phénoménologique, des analyses de détail de poèmes et une lecture plus panoramique du paysage poétique contemporain pour mettre en évidence tant les modalités énonciatives particulières, les caractéristiques d’écriture d’une œuvre ou d’un recueil, que les problématiques existentielles fondamentales d’un univers poétique, qui nous ramènent pour l’essentiel à un horizon axiologique dont il s’agit ici d’éclairer la teneur, les enjeux comme la dynamique. L’essai est constitué de deux parties, la première centrée sur une poésie, parole du doute et de la transgression, la seconde centrée sur une poésie, parole de disponibilité et parole dialogique.

Évelyne Lloze, qui a d’abord travaillé dans l’édition dans les années 1980, enseigne dans l’enseignement supérieur depuis une quinzaine d’années et est actuellement professeur de littérature française du XXe siècle à l’Université Jean Monnet de Saint-Étienne. Elle a publié Approches de Jacques Dupin chez Rodopi en 1993, codirigé Le Silence et le Livre (Publications de l’Université de Saint-Étienne) et une cinquantaine d’articles dans des revues.