Recherche

Autres articles dans cette rubrique

Collection « Essais »

Une exposition en questions
Évelyne Toussaint
208 pages, 24 illustrations, 15 x 21 cm, broché
ISBN 978-2-87317-391-3
23 €, 2013

Six pays d’Europe, d’Afrique et d’Asie ont présenté l’exposition « Africa Remix. L’art contemporain d’un continent » à Dusseldorf, Londres, Paris, Tokyo, Stockholm et Johannesburg, de 2004 à 2007. Le cycle est entré dans l’histoire des grandes expositions d’art contemporain en suscitant enthousiasmes et critiques, réactualisant les débats provoqués en 1989 par les « Magiciens de la Terre » dont le commissaire, Jean-Hubert Martin, faisait également partie de l’équipe curatoriale d’« Africa Remix ». Les polémiques ont d’emblée mis l’exposi- tion « en questions » : comment justifier la perspective géographique annoncée par le titre alors que l’art contemporain ne connaît pas de frontières ? Quelle est la spécificité, s’il y en a une, de l’art contemporain africain ? Les thèmes retenus par les commissaires (« identité et histoire » ; « corps et esprit » ; « ville et terre ») suffisent-ils à construire un concept d’exposition ? Celle-ci est-elle en lien avec les Postcolonial Studies comme invite à le penser le titre d’un colloque organisé à cette occasion au Centre Pompidou – « Les postcolonial studies en débat » ? L’ouvrage revient tant sur les propositions artistiques que sur le point de vue des commissaires, en interrogeant les résonances entre art contemporain et théories postcoloniales.

Évelyne Toussaint, professeur d’histoire de l’art contemporain à Aix-Marseille Université, s’intéresse tout particulièrement à la fonction critique de l’art et à l’identification des références artistiques, philosophiques ou littéraires des artistes. Elle a notamment publié Ouvertures sur images (Ibos, Le Parvis, 2008) ; Anne et Patrick Poirier. Vade-mecum (Bruxelles, La Lettre volée, 2007) et dirigé des ouvrages collectifs : Existe-t-il des arts mineurs ? Traditions, mutations et dé-définitions de la Renaissance à l’art actuel (Pau, PUPPA, 2012) et La Fonction critique de l’art. Dynamiques et ambiguïtés (Bruxelles, La Lettre volée, 2009).